L’effort: l’expérimenter, le reconnaître, le partager

C’était un cours pas tout à fait comme les autres avec les 5e Freinet car ils avaient 1h au lieu de 2h: après, ils partaient en sortie. J’ai inventé une leçon coopérative que j’ai envie de partager avec vous. Elle est inspirée pour partie d’expériences vécues par Louis F. à l’Université du Nous (voir ici http://universite-du-nous.org ). Merci à toi Louis pour ton partage inspirant! Il y a des références en bas de page qui soutiennent ce propos et que je vous invite à lire et explorer.

Temps 1: Faire deux tours en marchant, à deux. Au premier tour, l’élève A raconte ce que représente pour lui l’effort, l’élève B l’écoute

Un mot sur l’effort vu par mes 5e

silencieusement 1. Au second tour, c’est B qui parle et A qui l’écoute silencieusement. A l’issue des deux tours, A et B écrivent chacun au tableau un mot qui caractérise pour lui le plus « l’effort ».

 

 

 

Temps 2: Nous lisons tous les mots du tableau et trions tous ceux qui parlent des sensations, de la sensation la plus douce à la sensation la plus dure 2 .

Les mots des élèves

Temps 3: S’échauffer « comme si c’était la première fois qu’on faisait un effort » 3 et ressentir toutes les sensations liées à cet échauffement. Venir compléter le tableau en positionnant ses sensations dans le continuum déjà mis en place.

 

 

Temps 4: Nous allons faire 4 tours avec un coach et un sportif. Le coach doit faire vivre un effort à son sportif. Le sportif va expérimenter 4 attitudes face à l’effort4:

  • tour 1 : le sportif fait tout « POUR » le coach. Il obéit au coach au doigt et à l’oeil et suit toutes les consignes
  • tour 2: le sportif fait tout « CONTRE » le coach. Il essaie de faire l’inverse de ce que lui dit le coach (attention, rien de dangereux non plus…)
  • tour 3: le sportif fait tout « SANS » le coach. Il fait un effort et en fait complètement à sa tête, il fait dans ce que dit le coach que ce qu’il a envie de faire.
  • tour 4: le sportif fait tout « AVEC » le coach. Il essaie de faire ce que dit le coach et surtout d’en faire un peu plus.

Au bout de 4 tours, on échange les rôles coach et sportif.

Temps 5: partage des ressentis en classe

  1. Qu’avez vous préféré?
  2. Qu’avez vous ressenti?
  3. Avez vous fait des efforts?
  4. Que préférez vous quand vous êtes coach? pour – contre – sans – avec
  5. Que préférez vous quand vous êtes sportif? pour – contre – sans – avec

Bilan de l’expérience:
Ce qui était satisfaisant:

  1. Les élèves se sont connectés à leurs sensations pendant l’effort
  2. Les élèves se sont connectés dans la relation de coaching à ce qu’ils percevaient des efforts de l’autre
  3. Les élèves ont identifié quelle était leur préférence quand ils sont coachés face à l’effort
  4. Et SURTOUT les élèves ont fait énormément d’efforts dans mon cours !! Ils en sont sortis transpirants, essoufflés, et fatigués.

Voilà! Si vous vous inspirez à votre tour de cette idée, pourrez vous me dire comment?

Bonne journée!

Références:

1. L’écoute active est concept développé par Carl Rogers dont la première étape est l’écoute silencieuse et la seconde la reformulation

2. Voir les niveaux d’essoufflement par Alain Rhéty http://www.eps.ac-aix-marseille.fr/webphp/mediawiki/index.php/Essoufflement-Niveaux-Alain_RHETY

3. C’est « l’esprit du débutant » en pleine conscience qui permet de se reconnecter aux sensations: https://mmindfulness.fr/lesprit-du-debutant-pleine-conscience/

4. Les élèves expérimentent aussi une différenciation clé en communication non-violente et en coopération: « pouvoir sur » et « pouvoir avec ». Il s’agit aussi selon M.Delaunay de « tirer son pouvoir du pouvoir que l’on donne aux autres ».

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.